REFONTE du CODE DE TRAVAIL MALAGASY

    REFONTE du CODE DE TRAVAIL: L’OIT appuie les mandants tripartites de Madagascar à réviser le code du travail du pays. Au cours des 2 dernières années 3 contextes majeurs impliquent cet exercice:

1. La Déclaration du Centenaires de l’OIT et la Déclaration d’Abidjan qui renseignent sur l’avenir du travail et qui offrent les outils et recommandations nécessaires pour faire face aux effets des changements démographiques, climatiques, technologiques et la globalisation sur le monde du travail;

2. La ratification de 6 conventions de l’OIT par Madagascar en 2019 et l’adoption de la Convention C190 sur la violence et le harcèlement dans le monde du travail;

3. La crise de la pandémie de COVID-19 qui a révélé le besoin d’un code de travail à jour pour affronter les impacts sociaux de la crise dans le monde par exemple l’avènement du télétravail. Cet exercice est enclenché pour répondre à ces besoins et bien d’autres pour une paix sociale durable et une augmentation de la productivité des entreprises.

     Il se fait dans un climat de dialogue social incluant les acteurs du Gouvernement, des organisations des travailleurs et des employeurs ainsi que tous les partenaires œuvrant pour la promotion de la justice sociale à Madagascar y compris les partenaires techniques et financiers. En plus de la Ministre du Travail et moi-même en personne, il faut remarquer la présence de la représentante de la Présidence de la République, la représentante de la Primature, le Député de la Région en même temps Président de la Commission de la fonction publique et des lois sociales. L’atelier se tient partiellement en présenciel à Antsirabé et en ligne également. Le respect des gestes barrières est une priorité. L’OIT appuie techniquement les travaux depuis Genève et Prétoria. Nous souhaitons un bon succès à cet exercice dont les travaux doivent être validés par le Conseil National de Travail avant de passer au Conseil de Gouvernement et au Parlement d’ici mai 2021.

Coffi Agossou: Directeur et Représentant Résident de l’OIT pour Madagascar, Comores, Maurice et Seychelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *